Atelier « La Musique à La Sauce Balkanique »

Atelier « La Musique à La Sauce Balkanique »

Musiques Métisses monte chaque année plusieurs actions à destination des scolaires, proposant aux musiciens professionnels locaux de reprendre le chemin de l’école afin d’intervenir dans les classes et de partager avec les élèves leur quotidien de créateur et construire ensemble une œuvre musicale.

Objectif :
Sensibiliser les enfants et les jeunes élèves au processus de création musicale, au travail d’écriture et de composition ;
Faire découvrir aux élèves les métiers de la création
Proposer au corps enseignant de travailler avec les acteurs artistiques et culturels locaux ainsi que les collectivités territoriales, pour encourager la création de partenariats durables.

Les Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) visent à développer une politique d’accès à la culture et aux pratiques artistiques pour le jeune public. Les différents projets et résidences présentés dans le livret PEAC 2020-2021 sont proposées aux acteurs éducatifs (enseignants & animateurs). L’ensemble du projet est piloté et financé par GrandAngoulême.

BALKAN KARTET (4 musiciens)
Les artistes du Balkan Kartet aiment porter l’art du voyage en musiques à son plus haut niveau et parlent au cœur, au delà des langues, des nationalités et des différences. Ils partagent depuis des années un amour inconditionnel pour ces musiques à la fois grisantes et pénétrantes qu’on appelle « balkaniques ».
Au sein du Balkan Kartet, on trouve :
Sarah Piet : chanteuse, une touche à tout nourrie depuis toujours d’une passion pour ces musiques tziganes qu’elle définit comme viscérales et bouillonnantes
Ersoj Kazimov : né en Macédoine, qui joue de la darbuka en professionnel depuis l’âge de 11 ans
Michael Geyre : qui a longuement étudié l’accordéon en Bulgarie et reste passionné de toutes les musiques
Gilles Stroch : adepte d’instruments à vent, qui a découvert la clarinette via les musiques des Balkans.
Quand l’aventure Balkan Kartet débute en 2013, le groupe décide de puiser dans l’immense richesse du répertoire de ces musiques balkaniques qui n’ont de frontières que celles de
l’imaginaire. Il nous propose des morceaux grecs à la sauce indienne, du libanais à la sauce macédonienne, du turc à la sauce albanaise…
En 2019, le groupe a sorti son premier album Yolcu (prononcez « Yoldjou »), qui veut dire «voyageur » ou « passager » en turc.
Ces ateliers se déroulent dans 4 classes d’écoles primaires de Charente (Touvre, Aigre, Bouëx et Saint-Yrieix) et proposent la découverte de la musique balkanique, l’écriture d’un morceau par classe et l’enregistrement du morceau sur la thématique du voyage, de la rencontre et de l’autre.
Le choix de l’esthétique musicale met en exergue la confrontation des genres rythmiques, la richesse des racines des musiques du monde et leurs interprétations corporelles : seront abordées les différences entre binaire, ternaire et composée, les particularités des tournes (bulgare, roumaine, turque et tzigane) et la richesse de leurs histoires (quels sont les points communs entre musiques du monde et musiques actuelles ou comment les créateurs d’aujourd’hui révèlent l’universalité de la musique).
Enfin, comme chaque participant est moteur de création, la chanson produite sera un bout de patrimoine collectif de chacun, une petite pépite d’histoire commune.