fbpx

LITTÉRATURES MÉTISSES

Depuis plus de 20 ans, Littératures Métisses constitue le volet littéraire du festival Musiques Métisses.

Chaque année, une dizaine d’auteurs du monde entier sont invités pour parler de leurs œuvres, de leurs parcours et du monde qui les entoure. Ils sont 150, issus de plus de 60 pays, a être ainsi venus à Angoulême.

Romans ou bandes dessinées, nouvelles, essais ou poésie, les livres des auteurs invités métissent les destins individuels à la destinée collective des peuples. Tous offrent des instants de questions, des moments d’évasion, et de vrais plaisirs de lecture.

Des rencontres, des débats, des moments d’échanges sont organisés pendant les trois jours du festival, mais aussi en amont de l’évènement dans les librairies, bibliothèques et établissements scolaires du territoire.

L’objectif : inviter les lecteurs et le public à des promenades littéraires aux parfums d’ailleurs.

Les rencontres seront animées par Nathalie Jaulain & Bernard Magnier et elles seront accompagnées de lectures musicales par la compagnie Artéfa.

Avec la librairie de la Cité, partenaire du festival et de Littératures Métisses.

En partenariat avec le Service Départemental de la Lecture

   

Le programme des rencontres pendant le festival et Hors Les Murs est en cours d’élaboration.

Rendez-vous en avril pour le découvrir!

LES AUTEURS 2020

SOFIA AOUINE | FRANCE

Née en 1978 dans les Hauts-de-Seine au sein d’une famille algérienne d’origine kabyle, Sofia Aouine est autodidacte. Aujourd’hui journaliste radio et documentariste, elle publie son premier roman, Rhapsodie des oubliés.

Bibliographie :

Rhapsodie des oubliés, La Martinière, 2019

© Alexandre Isard

SOEUF ELBADAWI | COMORES / FRANCE

Né en 1970 à Moroni, Soeuf Elbadawi est un acteur majeur de la scène artistique comorienne. Ancien journaliste passé au théâtre, il dirige aujourd’hui la compagnie de théâtre O Mcezo* Cie. Publié en France et aux Comores, son écriture parle de la difficulté de la relation entre les êtres, questionne la mémoire et le vécu politique de ses concitoyens. Soeuf Elbadawi conçoit également des installations à caractère pluridisciplinaire, faisant se rencontrer l’image, le son et le spectacle vivant.

Bibliographie, non exhaustive :
Un dhikri pour nos morts La rage entre les dents, Vents d’Ailleurs, 2013
Moroni Blues, Une rêverie à quatre, Bilk & Soul, Moroni, 2009
Un poème pour ma mère, une rose entre les dents, Komedit, Moroni, 2008

Moroni Blues, Chap. II, Bilk & Soul, Moroni, 2007

© Monique Imbert

LILIA HASSAINE| FRANCE

Née en 1992, Lilia Hassaine est journaliste et romancière. Après de brillantes études littéraires, elle intègre en 2013 l’Institut français de presse dont elle sort major de sa promo. Lauréate du « Prix santé et citoyenneté » pour son web-documentaire De mèche contre le cancer en 2014, elle a travaillé pour Le Monde, Le Parisien. Elle est aujourd’hui chroniqueuse sur l’émission « Quotidien ». L’Œil du Paon est son premier roman.

Bibliographie :

L’Œil du Paon, Gallimard, 2019

© Francesca Mantovani

LENKA HORNAKOVA-CIVADE | RÉPUBLIQUE TCHÈQUE / FRANCE

Née en 1971 en République tchèque, Lenka Horňáková-Civade mène de front l’écriture et la peinture. Giboulées de soleil, son premier roman, a reçu le prix Renaudot des lycéens 2016. Son deuxième roman Une verrière sous le ciel a reçu le prix littéraire Richelieu de la francophonie 2019. Elle vit en France depuis plus de vingt ans et vient de publier son troisième roman.

Bibliographie :
Apprendre Prague, Édition Magellan, 2019
La Symphonie du Nouveau Monde, Alma Éditeur, 2019
Une Verrière sous le Ciel, Alma Éditeur, 2018
Giboulées de Soleil, Alma Éditeur, 2016

Entre Seine et Vltava : Une amitié épistolaire (1993-2011), Non Lieu, 2014

© Richard Klicnik

LOO HUI PHANG | FRANCE / LAOS

Née au Laos en 1974, Loo Hui Phang a grandi en Normandie où elle a fait des études de lettres et de cinéma. Qu’elle conçoive des expositions ou des performances, qu’elle écrive du théâtre ou réalise des films, elle aime multiplier les collaborations (Bertrand Belin, Rodolphe Burger, Frederik Peeters…) pour raconter des histoires hantées par les thèmes de l’identité, du désir et de l’étrangeté. Scénariste, elle a publié une douzaine de bandes dessinées et romans graphiques, auxquels le festival international de la bande dessinée d’Angoulême a consacré une exposition en 2017. Elle vient de publier son premier roman L’imprudence.

Bibliographie, non exhaustive :
L’imprudence, Actes Sud, 2019
Nuages et Pluie, Futuropolis, 2016
L’odeur des garçons affamés, Casterman, 2016
L’art du chevalement, Futuropolis, 2013
Les enfants pâles, Futuropolis, 2012
Cent mille journées de prières, Tome II, Futuropolis, 2012
Cent mille journées de prières, Tome I, Futuropolis, 2011
J’ai tué Géronimo, Atrabile, 2007
Une élection américaine, Futuropolis, 2006
Prestige de l’uniforme, Dupuis, 2005
© Gil Lesage

FATOUMATA KEÏTA | MALI

Née en 1977 au Mali, Fatoumata Keïta est titulaire d’une maîtrise en socio-anthropologie et d’un DEA en socio-économie du développement. Elle est aussi rédactrice de scripts radiophoniques.Elle se définit elle-même comme « une poétesse engagée et révoltée par tout ce que nos politiques font vivre aux populations ». Résolument moderne, elle propose de poser un autre regard sur son pays natal.

Bibliographie :
Ce n’est jamais fini – Tomes I & II, La Sahélienne, 2019
Les mamelles de l’amour, La Sahélienne, 2017
Quand les cauris se taisent, La Sahélienne, 2017

Sous fer, L’Harmattan / La Sahélienne, 2013

 

Invitée à l’initiative du Comité des Jumelages – Angoulême / Villes étrangères

MARYAM MADJIDI | FRANCE / IRAN

Maryam Madjidi est née en 1980 à Téhéran, et quitte l’Iran à l’âge de 6 ans pour vivre à Paris puis à Drancy. Aujourd’hui, elle enseigne le français à des mineurs étrangers isolés, après l’avoir enseigné à des collégiens et lycéens de banlieue puis des beaux quartiers, des handicapés moteur et psychiques, des étudiants chinois et turcs, et des détenus. Elle a vécu quatre ans à Pékin et deux ans à Istanbul. Marx et la poupée, son premier roman, obtient le prix Goncourt du premier roman 2017 et le prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2017.

Bibliographie :
Je m‘appelle Maryam, L’École des Loisirs, 2019

Marx et la Poupée, Nouvel Attila, 2017

© Gregory Augendre Cambon

MOHAMED MBOUGAR SARR | SÉNÉGAL

Né au Sénégal en 1990, Mohamed Mbougar Sarr est l’aîné d’une famille de sept garçons. Il a été lauréat du prix Stéphane Hessel pour sa nouvelle La Cale (2014), puis du Prix Ahmadou Kourouma et du Grand Prix du Roman métis (2015). Après des études en classes préparatoires littéraires, il poursuit en France son cursus à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales tout en confirmant son goût pour la littérature et la philosophie. Il est l’auteur de trois romans.

Bibliographie :
De Purs Hommes, Édition Philippe Rey, 2018
Silence du Choeur, Présence Africaine , 2017

Terre Ceinte, Présence Africaine , 2014

© Momar Niang