fbpx

Ciné Métis

Home . Ciné Métis
En partenariat avec le cinéma de la Cité et en complément de la programmation musicale et littéraire, Musiques Métisses vous propose de voyager à travers des films inédits, témoins du monde d’aujourd’hui. En plus des projections en amont du festival, Ciné Métis proposera une projection le samedi et trois projections le dimanche avant l’ouverture du festival.
Toutes les projections se dérouleront au cinéma de la Cité.
Des débats en compagnie des réalisateurs et/ou des auteurs invités de Littératures Métisses ponctueront certaines des séances.

La séance : 3,50€ sur présentation du billet du festival / Tarifs habituels pour les non-festivaliers

LUNDI 25 MAI

18H30

SYSTÈME K de Renaud Barret, 2019

« Système K. » comme Kinshasa. Au milieu de l’indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante crée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance.
Malgré le harcèlement  des autorités et les difficultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera !

20H30

TALKING ABOUT TREES de Suhaib Gasmelbari, 2019

Ibrahim, Suleiman, Manar et Altayeb, cinéastes facétieux et idéalistes, sillonnent dans un van les routes du Soudan pour projeter des films en évitant la censure du pouvoir. Ces quatre amis de toujours se mettent à rêver d’organiser une grande projection publique dans la capitale Khartoum et de rénover une salle de cinéma à l’abandon. Son nom ? La Révolution…

MARDI 26 MAI

18H30

MIGNONNES de Maïmouna Doucouré, 2020

Amy, 11 ans, vit à Paris dans le 19ème arrondissement au sein d’une famille originaire du Sénégal. Oscillant entre traditionalisme et désir de modernité, la jeune fille peine à trouver sa place dans un monde où elle n’est plus vraiment une enfant mais pas encore une adulte, malgré les responsabilités familiales auxquelles elle est contrainte.
Jusqu’au jour où elle fait la rencontre des Mignonnes, un groupe de collégiennes de son âge passionnées de twerk.

20H30

AFRICA MIA! de Richard Minier, Édouard Salieri, 2019

Africa Mia est un voyage dans l’espace et le temps, à la recherche de l’âme de la musique afro-cubaine. Du début des années soixante sur fond de guerre froide jusqu’à aujourd’hui, de La Havane à Bamako, les deux villes qui forment le berceau de la « Sono Mondiale », nous partons à la découverte du premier groupe de world music, les légendaires Maravillas de Mali.

SAMEDI 30 MAI

14H00

PETIT PAYS d’Eric Barbier, 2020

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite soeur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu’à ce que la guerre civile éclate mettant une fin à l’innocence de son enfance.

DIMANCHE 31 MAI

11H00

LE CHÂTEAU DES SINGES de Jean-François Laguionie, 1999

Kom, un jeune singe, appartient à la tribu des Woonkos. Ces primates ont la particularité d’éviter à tout prix de quitter les hauteurs de la jungle, car le monde d’en bas serait, paraît-il, peuplé de monstres malfaisants. Le jeune macaque a d’ailleurs l’occasion d’y voir plus clair le jour où, ratant sa liane, il tombe dans le monde d’en bas, le royaume des Laankos. Le roi en personne accueille l’égaré et confie son éducation au maître Flavius, assisté de sa charmante servante, Gina.

11H00

LE VOYAGE DU PRINCE de Jean-François Laguionie, 2019

Un vieux Prince échoue sur un rivage inconnu. Blessé et perdu, il est retrouvé par le jeune Tom et recueilli par ses parents, deux chercheurs dissidents qui ont osé croire à l’existence d’autres peuples… Le Prince, guidé par son ami Tom, découvre avec enthousiasme et fascination cette société pourtant figée et sclérosée. Pendant ce temps, le couple de chercheurs rêve de convaincre l’Académie de la véracité de leur thèse auparavant rejetée…

14H00

YALDA, LA NUIT DU PARDON de Massoud Bakhshi, 2019

Iran, de nos jours. Maryam, 22 ans, tue accidentellement son mari Nasser, 65 ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte d’apparaitre dans une émission de téléréalité et de pardonner Maryam devant des millions de spectateurs. Mais le pardon est difficile quand le passé refait surface…